Club Iran

  • Chef de l’Etat : Hassan Rohani
  • Population : 78,3 millions (juin 2015)
  • Capitale : Téhéran
  • Monnaie : Rial Iranien
  • Superficie : 1.745.150 Km²
  • PIB : 412,3 milliards Usd en 2016
  • Taux de chômage : 11,3% en 2016
  • Taux d’inflation : 11,9%

Situation économique

l’Iran a expérimenté deux années de récession à cause des sanctions économiques, puis il a connu une croissance positive en 2014. Le secteur public (qui contrôle près de 80% de l’économie iranienne) domine le pays, tandis que le secteur privé est limité. L’économie dépend fortement des revenus pétroliers. Le gouvernement a ouvert de nombreux secteurs à l’investissement étranger. Des secteurs principaux (automobile et construction) ont subi un ralentissement. Le système bancaire du pays est très fragile, mais la levée des sanctions favorisera probablement une reprise économique. Le secteur public n’a pas assez de ressources pour créer l’emploi, donc on ne réussit pas à réduire le taux de chômage, qui représente plus de 30% chez les jeunes. L’inflation génère des problèmes sociaux et l’exode de la population.

Principaux secteurs d'activité

L’Iran se caractérise pour ses ressources minérales : pétrole et gaz (2ème réserves mondiales), le cuivre, le plomb et le zinc. Le secteur des mines et des industries contribue à un peu moins de 40% du PIB. Les autres principales industries sont l’industrie textile, le raffinage du sucre, la préparation industrielle des aliments, les produits pétrochimiques, le ciment et la construction. Les travaux manuels traditionnels comme le tissage du tapis et la fabrication des céramiques, la soie et les bijoux sont aussi essentiels pour l’économie iranienne.

Commerce extérieur

La part du commerce extérieur dans le PIB de l’Iran  est de plus de 35% (OMC, moyenne 2012-2014). L’Iran représente le cinquième producteur mondial de pétrole. Les principaux clients de l’Iran sont la Chine, l’Irak et les Emirats Arabes Unis. Le pays exporte en particulier du pétrole, du gaz, des pistaches, des tapis, des produits pétrochimiques, des produits chimiques organiques, de l’aluminium et des matériaux plastiques. Les Emirats Arabes Unis, l’Union européenne et la Chine sont les principaux fournisseurs de machines, fer, acier, équipement électrique et électronique et céréales. Une partie important des produits étrangers provient de la contrebande.

Présence française en Iran

les principaux produits français exportés en Iran sont les produits pharmaceutiques et chimiques, les instruments et équipements médiaux, les parfums, cosmétiques et huiles essentielles, tandis que la France importe surtout fruits et engrais minéraux.

Accords politiques

L’Iran est le deuxième pays producteur de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et il est aussi membre de l’Organisation de Coopération Economique qui regroupe neuf autres pays de l’Asie occidentale et centrale. Depuis 2005, le pays est membre observateur de l’OCS, dont le but est celui de faciliter la coopération entre les États dans les domaines politiques, économiques, commerciaux, scientifiques, culturels et éducatifs et aussi dans les domaines de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’environnement. L’Iran est en train de conclure un accord de coopération avec l’UE, mais à cause du problème nucléaire les négociations sont pour le moment arrêtées.

DOCUMENTATION UTILE SUR L'IRAN

ENTREPRISES MEMBRES DE L'APEX QUI TRAVAILLENT AVEC L'IRAN